Remettez-vous à niveau

Publié le par J.marc

Remettez-vous à niveau

 

  Imaginez-vous privé de votre boisson préférée sous un soleil torride. Inhumain, non ? Tout comme le sort que nous réservons tous trop souvent à celle qui nous transporte sans mot dire... jusqu’à ce que la coupe soit pleine. Ou plutôt vide. Alors, tout ira bien si vous avez une petite pensée pour l’huile, les liquides de freins, de refroidissement et tous les autres.
  Il est conseillé de vérifier le niveau tous les 1000 kilomètres environ. C’est sans doute l’une des manipulations les plus simples à réaliser. Moto bien droite, moteur arrêté depuis au moins cinq minutes , sortez la jauge de contrôle, essuyez-là puis replongez-la dans son emplacement. Sortez-la de nouveau. La trace doit se situer entre les repères «mini» et «maxi».
 
  Attention si vous êtes au-dessus du maximum : un «trop plein» risque d’endommager un joint d’étanchéité. Dans ce cas, il vaut mieux retirer tout de suite l’excédent (avant de redémarrer le moteur).
 
  Une bonne huile minérale suffira. D’autant qu’aujourd’hui, il n’existe plus de mauvais lubrifiants. Même si elle est moins fluide que les semi-synthèse ou synthèse, elle permettra une lubrification satisfaisante de votre moteur en conditions d’utilisation normales.
 
  Comment décrypter un bidon d’huile ? S’il est indiqué 15 W 40, le 15 W correspond à l’indice de viscosité de l’huile à froid, plus il est petit, plus l’huile est fluide à basse température. Le  40 indique la viscosité à chaud. Plus le chiffre est élevé, plus l’huile lubrifie bien à haute température.

Publié dans mécanique moto

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article